"Achat de voix" les réquisitions

achat-de-voix-les-requisitions

Les Réquisitions du Ministère Public viennent de tomber au tribunal correctionnel de Nouméa dans l’affaire dite de « l’achat de voix » à Païta lors des élections municipales de 2014.

Les Réquisitions du Ministère Public viennent de tomber au tribunal correctionnel de Nouméa dans l’affaire dite de « l’achat de voix » à Païta lors des élections municipales de 2014. Harold Martin et Willy Gatuhau ont nié formellement a l'audience avoir tenté d'acheter des voix entre les deux tours de l'élection municipale 2014 à Paita. Dans un procès plein de contradictions et sur fonds de bataille politique entre partis, le procureur de la république a mené une charge particulièrement violente contre Harold Martin et Willy Gatuhau.

Le procureur de la République Alexis Bouroz vient de réclamer à l’encontre de l’ancien maire Harold Martin une peine d’un an de prison dont 6 mois avec sursis, 1 million de francs d’amende et 5 ans d’inéligibilité. Et à l’encontre de l’ancien 1er adjoint Willy Gatuhau, une peine d’un an de prison avec sursis, 1 million de francs d’amende et 3 ans d’inéligibilité. 

Rappelons que 9 prévenus sont jugés dans cette affaire pour « obtention de suffrages ou abstention par don ou promesse ». Délit passible de 2 ans de prison et de 5 ans d’inéligibilité.

Les débats se poursuivent au palais de justice de Nouméa avec les plaidoiries de la défense.