Attentat : le bilan s'alourdit

attentat-le-bilan-s-alourdi

En Nouvelle-Zélande, alors que l’heure est au recueillement, le premier Ministre, Jacinda Ardern, a indiqué que son cabinet avait reçu le manifeste du tireur 9 minutes seulement avant le début de l’attaque qui a fait 50 morts.

En Nouvelle-Zélande, alors que l’heure est au recueillement (photo : Antoine Pequet), le premier Ministre, Jacinda Ardern, a indiqué que son cabinet avait reçu le manifeste du tireur 9 minutes seulement avant le début de l’attaque des deux mosquées, vendredi. Le document n’incluait ni lieu ni aucun détail spécifique et selon Jacinda Ardern, une trentaine de personnes au total ont été destinataires de ce manifeste de 74 pages qui se veut une justification au carnage commis contre la communauté musulmane de Christchurch. Une tuerie dont le bilan s’est encore alourdi hier puisque la police a découvert le corps sans vie d’une cinquantième victime, dans l’une des deux mosquées attaquées. D'après une liste non définitive établie par les familles, les victimes de la tuerie étaient âgées de 3 à 77 ans et issues de différentes nationalités. Sur place le niveau de sécurité est à son degré le plus élevé pour la première fois de l’histoire du pays. A Christchurch, 1000 policiers patrouillent dans la ville. Ils sont surtout visibles autour des lieux stratégiques.

Sur le Territoire, une minute de silence sera respectée à la CPS à 9h30.