Centrale au gaz. Etudes lancées

centrale-au-gaz-etudes-lancees

La société métropolitaine SOFRESID vient de passer 15 jours sur le territoire. L’objectif de sa visite était d’étudier les différentes solutions pour alimenter la SLN et les Calédoniens en remplacement de la centrale B qui est vieillissante.

L’équipe opérationnelle de Nouvelle Calédonie Energie a été constituée l’année dernière. Il s’agit de la société créée pour étudier, suivre la construction et faire fonctionner la centrale. Elle a choisi SOFRESID, une entreprise métropolitaine, pour réaliser l'étude de faisabilité. La visite qui s'est achevée ce week-end a permis de modéliser les différentes pistes qui seront maintenant étudiées de manière informatique. La centrale pourrait être 100% gaz, gaz avec un secours fioul très basse teneur en soufre ou alors hybride (thermique et photovoltaïque avec batteries). La solution hybride coûterait plus du double du prix d'une centrale au gaz simple mais NCE étudie la possibilité de bénéficier de la défiscalisation sur ce volet également. 3 projets ressortiront de l'étude et seront soumis au comité directeur de NCE à la fin d'année. Le choix sera fait en fonction de la sécurité de l’approvisionnement de la SLN par Enercal, du prix du kW/h, de l'impact environnemental et de la possibilité pour les entreprises locales de bénéficier de ce projet. 

Concernant, la récente mise en examen du député Philippe Gomès pour "prise illégale d'intérêt" en ayant utilisé sa fonction de député pour voter des subventions à NCE dont il était président, NCE assure que ce volet judiciaire n’aurait aucune incidence sur le calendrier des travaux. La mise en service est toujours prévue pour 2023.