Découverte de Tomo Valley

decouverte-de-tomo-valley

Tomo Valley Mortor Sport est en train de sortir de terre sur la propriété de Max Foucher. Le président de Contrakmine construit un complexe dédié aux sports mécaniques.

Rallye, supermotard, fun car, karting ou encore drift, les pilotes calédoniens auront un lieu dédié pour pratiquer leur passion en toute sécurité. 
Lorsque vous montez dans le Nord depuis Nouméa, vous avez peut-être remarqué les panneaux « Circuit Tomo Valley » et « prochainement ici, piste de drift » à la sortie du village de Tomo. Prochainement, c’est déjà maintenant, puisque depuis plusieurs semaines les pilotes ont pris possession des lieux. Un circuit d’entrainement de drift est déjà opérationnel. Pour Daryl Le Garrec, le pilote Chronopneu dans le championnat de Nouvelle Calédonie ce circuit est très technique. Il permet donc déjà aux pilotes et aux passionnés de venir faire chauffer la gomme, mais dans le futur, les passionnés de sport mécanique pourront venir assister à des compétitions de drift, de rallye ou encore de supermotard. C’est un véritable complexe de 120 hectares qui s’ouvrira. Les jeunes pourront également faire du karting en loisir. Une boutique avec les futurs produits du circuit sera aménagée et une roulotte pour pouvoir se restaurer sera installée. A terme, 7 emplois devraient être créés.

Max Foucher a voulu cet endroit pour ses enfants, mais aussi pour permettre aux jeunes de vivre leur passion à fond sans mettre en danger la vie des autres. Lui qui est un véritable passionné de sport mécanique, il n’est pas le dernier à se mettre au volant de l’un de ses bolides pour aller s’amuser sur son circuit, mais il souhaite livrer un message de sécurité routière.

Aucune compétition n’est prévue pour le moment à Tomo car il reste des détails administratifs à régler. La dernière manche du championnat de Calédonie aura bien lieu le samedi 28 septembre sur le parking de l’Arène du Sud de Païta où le spectacle promet d’être au rendez-vous.