Economique et sociale, à Paris

economique-et-sociale-a-paris

Les absents ont eu tort. C'est le constat des participants à la séquence économique et sociale réunie à la Maison de la Calédonie, à Paris, à la veille du Comité des signataires, à l'initiative du président du gouvernement Thierry Santa.

Une séquence économique et sociale réunie à la Maison de la Calédonie, à Paris.

Une séquence économique et sociale, à Paris, à la veille du comité des signataires. Responsables politiques, représentants des partenaires sociaux et responsables des chambres consulaires étaient réunis, mercredi matin, à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, à Paris en présence de représentants de l'Etat, notamment des collaborateurs de la ministre des outremers et de la ministre des finances, mais aussi des représentants de l'AFD et de la BPI.

Une réunion destinée à aborder les dossiers purement économiques et sociaux et les calédoniens ont formulé de nombreuses demandes. Et ils ont déjà eu quelques réponses indique le président du gouvernement, Thierry Santa qui avait pris l'initiative de cette réunion.

Abordés aussi des projets structurants comme quelques grands chantiers mais aussi des demandes d'aide en matière de simplification administrative notamment dans le domaine de la santé ou encore des dossiers relatifs au traitement et au tri des déchets, ou au développement des énergies renouvelables.

Sur tous ces sujets, l'Etat devrait apporter son soutien financier. Il en annoncera la forme demain, à l'occasion du comité des signataires mais ce sera sans doute, selon Thierry Santa, au travers d'une prolongation des contrats de développement.

Cette séquence économique et sociale a été boudée par les indépendantistes et par Calédonie ensemble ainsi que par plusieurs organisations syndicales ou patronale et le président du gouvernement le regrette

La présidente de la Province Sud assistait à cette réunion et Sonia Backès estime que les travaux ont permis des avancées sensibles

Présent aussi les représentants du MEDEF dont son président Daniel Oshida qui relève, lui aussi, que cette réunion a permis de faire avancer les dossiers

Une opinion partagée par la présidente de la CCI, Jenny Seago qui participait à cette réunion

Une séquence économique et sociale qui a fait preuve de son utilité. C'est aussi le sentiment de Daniel Cornaille, le président du CESE

Les indépendantistes ont boudé cette réunion mais le président du Congrès, Roch Wamytan, y assistait en tant que Président de la Maison de la Nouvelle-Calédonie.

Il avait déjà en tête le comité des signataires et la fixation de la date du 2ème référendum. Il pense qu'un consensus est possible

Et c'est aujourd'hui à Paris que se réunit le 19ème comité des signataires.

Il débutera à 18h, heure de Nouméa, sous la présidence du Premier ministre Edouard Philippe. A l'ordre du jour, la fixation des conditions du 2ème référendum mais aussi le développement économique et social du territoire.

L'Etat devrait, à cette occasion, apporter des réponses précises aux demandes qui ont été formulées par les Calédoniens lors de la séquence économique et sociale qui s'est déroulée ce mercredi.