Le DOB en question au Congrès

le-dob-en-question-au-congres-1

+3% de croissance. C'est autour de ce chiffre que les débats du Congrès se sont focalisés cet après-midi, au cours du débat d'orientation budgétaire 2019-2021. Le gouvernement pense que l'économie présente des signes encourageants.

Le débat d'orientation budgétaire, par définition est une séance au cours de laquelle le Gouvernement fait une synthèse de la situation de l'économie calédonienne, et présente aux élus du congrès qui devront se prononcer lors de l'étude du budget primitif 2019 les grandes orientations qu'il a l'intention de suivre. Mais qui dit économie dit chiffres, qui dit chiffres dit interprétations, et c'est bien là que les avis divergent. Car le Gouvernement a présenté aujourd'hui un tableau plutôt favorable de la situation du territoire et des perspectives des deux prochaines années.

Sur les bancs de Calédonie Ensemble on s'est félicité bien sûr de l'action du Gouvernement, qui estime donc que sur la base de ces signaux positifs, et des actions du gouvernement, la croissance en 2018 et en 2019 pourrait s'établir respectivement à 2 et 3%. Des chiffres qui ont fait bondir les élus des Républicains calédoniens,  Sonia Backès allant jusqu'à réclamer un examen de ces chiffres par la Chambre Territoriale des Comptes, "on maquille la réalité" selon Philippe Blaise.

Chiffres maquillés pour les Républicains Calédoniens, "écran de fumée électoraliste" pour le Rassemblement - les Républicains. Le président du groupe Thierry Santa relève que "1400 emplois privés ont été perdus cette année, que l'impôt sur les sociétés a diminué de 8 milliards en trois ans, et que par conséquent les perspectives ne sont pas aussi prometteuses qu'annoncé".

Le Rassemblement - les Républicains a donc lui aussi voté contre la délibération qui prend acte du débat d'orientation budgétaire, alors que les groupes indépendantistes ont voté pour, avec des réserves toutefois comme pour Louis Mapou. Le président du groupe UNI souhaite en effet que "la lutte contre les inégalités deviennent le fil rouge de tous les travaux"Un discours de Louis Mapou noté avec satisfaction par le président de l'Union Calédonienne Daniel Goa.

A l'issue de la discussion générale et après les explications de vote la délibération a donc été approuvée par la majorité du congrès, mais la discussion ouverte aujourd'hui sur la situation de l'économie calédonienne et ses perspectives n'est pas refermée pour autant.