Le président de la FFT en Calédonie

le-president-de-la-fft-en-caledonie

Enraciner les talents ultramarins dans leur culture. C’est la philosophie du Président de la fédération française de Tennis Bernard Giudicelli qui est arrivé hier soir sur le territoire en compagnie du secrétaire général de la FFT Alain Fischer.

Cela faisait depuis 7 ans et Jean Gachassin qu’un président de la FFT n’était pas venu sur le territoire. Bernard Giudicelli sera en Calédonie jusqu’au 28 juillet. Il est venu soutenir le tennis calédonien en allant voir l’ensemble des clubs et de ses dirigeants. Les échanges ont débuté dès cet après-midi avec les clubs du Mont Coffyn, du Receiving et de l’Olympique. Mais dès ce matin, nous avons pu le rencontrer et évoquer sa philosophie d’enracinement des talents ultramarins, qui est loin de l’idée reçue… Il a redit son attachement à laisser les jeunes talents s’exprimer d’abord dans leur région puis peu à peu sur des tournois majeurs. Loin de l’idée de s’expatrier très tôt pour réussir. 

La Fédération Française de Tennis met tout en place actuellement pour mettre les jeunes talents dans les meilleures dispositions et leur laisse le soin de développer leur esprit de compétition. C’est ce qu’elle fait notamment pour Clara Cwajgenbaum, Hérémana Courte ou encore Emma Jouy. La Fédération Française de Tennis met plus l’accent sur le comportement, le mental des joueurs, que sur la technique. Et lorsqu’un jeune présente des qualités, il se voit accorder des aides pour disputer des tournois régionaux, dans son environnement, avant de jouer peu à peu des tournois majeurs.

Bernard Giudicelli et Alain Fischer prendront demain la route du Nord pour s’entretenir avec les clubs de Koné, Koumac et Poindimié.