Nouméa. Les trottinettes à la mode

les-trottinettes

Vous avez sans doute constaté que les trottinettes électriques sont de plus en plus nombreuses dans les rues de Nouméa. L’engin est à la mode partout dans le monde. Et comme ailleurs, qui dit nouveau mode de transport, dit flou juridique.

Cyril Charlot, gérant d'e-Play à la baie des citrons

A Nouméa, on est bien loin du nombre d’utilisateurs des grandes villes comme Paris par exemple. On estime à une centaine, le nombre de pratiquants. Mais depuis quelques mois, il y en a de plus en plus à circuler dans la ville. Il faut dire que ces petits engins ont tout pour séduire. Les trottinettes coûtent entre 60 et 130 000 Francs. Elles ont une autonomie de 40km et sont taillées pour arpenter les rues pentues de la ville. 

Il existe, ici aussi, un flou juridique. Aujourd'hui, les trottinettes peuvent être utilisées jusqu'à 25km/h sur les pistes cyclables et les trottoirs. Certains professionnels estiment qu'il faudrait une réglementation adapté à la Calédonie pour encadrer la pratique. Ils demandent l'interdiction de la circulation sur le trottoir au profit de la route, le port du casque obligatoire et pourquoi pas obligé à prendre une assurance de type responsabilité civile. 

En métropole, de nouvelles règles s’appliqueront à partir du mois de septembre pour les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels et les Engins de Déplacement Personnel Motorisés. En clair, les utilisateurs de trottinettes seront considérés comme des piétons, le trottoir est donc autorisé jusqu’à environ 6 kilomètres/heure. Ils auront l'obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu'il y en a. A défaut, les utilisateurs pourront emprunter les routes limitées à 50 km/h maxi. Ils n'auront pas le droit de prendre des passagers et d’écouter de la musique avec un casque.