LUCY. Les entreprises se regroupent

lucy-les-entreprises-se-regroupent

2 milliards 500 millions cfp, c’est le montant des retombées financières pour les entreprises du Sud, au travers du projet LUCY.

Pour répondre aux appels d’offres de Vale NC, elles ont regroupé leurs compétences. Pour répondre aux appels d’offres liés à la construction de la future usine de traitement des résidus humides, le GIE des entreprises de Yaté, les SAS Komwaii et Kétéwéta ainsi que le GDPL Ouara de l’île Ouen se sont donc réunis au sein du GME Grand Sud, le groupement momentané d’entreprises. Cette entité, dont la durée de vie est limitée à celle du chantier, a notamment décroché 2 des 3 lots communautaires qui portent sur la réalisation des terrassements. Les entreprises du Sud sont donc étroitement associées au projet LUCY. A compter du 9 septembre et pendant 9 mois, une vingtaine d’engin et une trentaine de personnes travailleront donc à la réalisation des terrassements de la future usine de traitement des résidus humides de Goro. Le GME Grand Sud a également décroché 33% du marché attribué à la société portugaise Montagil pour la réalisation de la carrière. Et enfin, grâce au partenariat historique avec le GIE des entreprises de Yaté et la société Colas, il sera également associé à la construction même de l’usine.