Nouméa commémore le 8 mai 1945

noumea-commemore-le-8-mai-1945

Les cérémonies du 8 mai se sont tenues ce matin à Nouméa. Elles célébraient le 74ème anniversaire de la capitulation de l'Allemagne, le 8 mai 1945.

Les cérémonies du 8 mai se sont tenues ce matin à Nouméa. Elles célébraient le 74ème anniversaire de la capitulation de l'Allemagne, le 8 mai 1945. La seconde guerre mondiale ne s'est pas terminée ce jour-là, mais pour la France et ses alliés, c'était la fin d'un long calvaire et le début d'une espérance. Et c'est sans doute pour cela que malgré les trois quarts de siècle qui se sont écoulés depuis la signature de l'armistice à Berlin, cette cérémonie reste la plus importante de l'année car elle porte à elle seule la mémoire de celles et ceux, soldats, résistants, héros et martyrs qui ont sacrifié leur vie au service des armes de la France et de sa liberté. Une cérémonie toujours très solennelle donc, et la tradition a été respectée ce matin.

Un détachement interarmes des FANC placé sous le commandement du lieutenant-colonel Dubois, chef de corps du Rimap NC, et les portes drapeaux de l'ensemble des associations d'anciens combattants ont accueilli les personnalités dans un garde à vous impeccable. On reconnaissait bien sûr le général Thierry Marchand, commandant supérieur des forces armées, le général Christophe Marietti, commandant la gendarmerie, et les élus au premier rang desquels le sénateur Pierre Frogier, le député Philippe Gomès, le président du congrès Gaël Yanno, le maire de Nouméa Sonia Lagarde, et Hélène Iékawé représentant le président du gouvernement.



Cérémonie militaire d'abord, avec hommage au drapeau, revue des troupes, remise de décoration et dépôts de gerbes. Avec un moment émouvant lorsqu'un membre de l'amicale doyenne a lu l'ordre du jour numéro 9 du général de Lattre de Tassigny, commandant en chef de la première armée et daté du 8 mai 1945. 

Autour de la place Bir Hakeim de nombreux nouméens avaient fait le déplacement pour honorer ce symbole national qu'est le 8 mai. Et qui est avant tout un symbole de paix selon le général Thierry Marchand, cdt sup des FANC. Symbole de paix et de continuité des armes donc, mais il faut se souvenir aussi qu'après l'armistice la guerre a continué et notamment dans le Pacifique comme nous l'a rappelé le haut-commissaire Thierry Lataste.

Et notez encore qu'au cours de la cérémonie ce matin le lieutenant de vaisseau Thomas Vibert s'est vu décoré de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze pour acte de courage. Ce jeune pilote de la chasse aéronavale s'est illustré au Levant en détruisant seul aux commandes de son aéronef une base de commandement de l'Etat Islamique.