Nouvelles plaques : vers un report

nouvelles-plaques-vers-un-report

L'obligation du changement de plaques d'immatriculation a entrainé une rupture de stock sur le territoire. Les importateurs et revendeurs ont alerté le gouvernement et la DITTT à l’approche de la date butoir du 8 mars pour se mettre en conformité.

Rupture de stock de plaques d’immatriculation sur le territoire. Les importateurs et revendeurs ont alerté le gouvernement et la DITTT à l’approche de la date butoir du 8 mars pour se mettre en conformité.  C’est le cas de la société Kiscal - qui après une forte affluence côté clientèle en décembre et en janvier - s’est retrouvée en rupture de stock dès le mois de février. Des commandes ont été repassées en Métropole et elles devraient arriver avant la fin du mois précise le gérant de Kiscal Matthieu Marchetti.

Après avoir été alerté, le Gouvernement a décidé de solliciter l’indulgence de l’Etat pour ne pas verbaliser les usagers qui ne seraient pas en conformité à compter du 9 mars. Le président du gouvernement a adressé ce matin un courrier en ce sens au Haut-Commissaire. Il appartient donc àThierry Lataste de se prononcer, mais il semblerait que le représentant de l’Etat accueille favorablement cette demande, les forces de l’ordre ayant d’autres priorités, telle que la sécurité.