P. Gomes doit démissionner de NCE

p-gomes-doit-demissionner-de-nce

Philippe Gomès a trente jours pour démissionner de la présidence de NCE, la société Nouvelle-Calédonie Energie. Le Conseil constitutionnel déclare que la présidence de cette société est incompatible avec le mandat de député.

C'est un dossier qui a déjà fait couler beaucoup d'encre.
Philippe Gomès est le président de la SAS Nouvelle-Calédonie Energie qui porte le projet de la nouvelle centrale électrique de la SLN et plusieurs voix s'étaient élevées pour dénoncer l'incompatibilité de cette fonction avec son mandat de député.
Un nouveau régime d’incompatibilité parlementaires est en effet entré en vigueur en 2017 pour éviter les conflits d'intérêt ou la confusion dans la gestion des fonds publics.
Face à cette situation, le député de la seconde circonscription avait lui-même saisi le Conseil constitutionnel qui vient de rendre sa décision.
Il considère que la société NCE est une société dont l’activité consiste dans l’exécution de travaux et la prestation de services destinés spécifiquement à une collectivité publique et un établissement public et que la centrale électrique ayant vocation à satisfaire pour 25% de sa production les besoins en électricité de la Nouvelle-Calédonie, les fonctions de président de NCE sont incompatibles avec celles de député.
En vertu de cette décision, Philippe Gomès a trente jours pour démissionner de la présidence de cette société.

Dans un communiqué, le député Gomès rappelle qu'au lendemain des élections législatives, il a déjà dû démissionner de la présidence d’ENERCAL ainsi que de celle du SIVM de La Foa.
Il indique que, conformément à la décision du Conseil constitutionnel, il présentera sa démission dans le délai d’un mois.
Il précise toutefois qu'il restera membre du comité de direction de NCE.

Réaction également des Républicains calédoniens qui avaient demandé à plusieurs reprises la démission de Philippe Gomès de la présidence de NCE. 
Dans un communiqué, ils estiment que c'est le système Gomès de concentration de tous les pouvoirs, à des fin personnelles, qui est aujourd'hui mis à mal et ils demandent à Philippe Gomès de démissionner sans attendre de la présidence de Nouvelle-Calédonie Energie.