Présence accrue de force de l'ordre

presence-accrue-de-force-de-l-ordre

Présence accrue des forces de l’ordre dans le centre-ville. Mis en place depuis la fin de l’année dernière pour sécuriser la sortie des lycées les mercredis et vendredis après-midi notamment, le dispositif a été reconduit depuis la rentrée.

Policiers, policiers municipaux et gendarmes mobiles ont été déployés en nombre, hier, à la sortie des lycées et au centre-ville. Une présence qui se veut dissuasive après les bagarres qui ont opposé plusieurs bandes de jeunes ces dernières semaines. Mis en place depuis la fin de l’année dernière pour sécuriser la sortie des lycées les mercredis et vendredis après-midi notamment, le dispositif a été reconduit depuis la rentrée. Dispositif dont l’utilité a été confirmée après la bagarre qui a opposé deux groupes de jeunes, il y a quelques jours, à la sortie du lycée Jules-Garnier. D’autant que la tension n’est pas encore totalement redescendue souligne Matthieu Dolligez, le directeur de cabinet du haut-commissaire. 

Vendredi dernier, 45 policiers et 16 policiers municipaux ont été déployés à la sortie des lycées et au centre-ville. Mercredi, ils étaient respectivement 35 et 37. Et hier, on dénombrait 50 policiers chargés notamment de sécuriser la manifestation des lycéens devant le gouvernement et la province Sud et 16 gendarmes mobiles déployés autour de la place des Cocotiers, avec le soutien des policiers municipaux. Une présence policière renforcée qui rassure les commerçants que nous avons pu interroger.

A titre d’information, mercredi après-midi, les forces de l’ordre ont dû surveiller les déplacements de quelques 400 jeunes, répartis en plusieurs groupes et en plusieurs lieux, dans le centre-ville de Nouméa.