Sud. Sonia Backès élue présidente

sud-sonia-backes-elue-presidente

Sonia Backès nouvelle présidente de la Province Sud. Elle a été élue au deuxième tour de scrutin avec 23 voix sur 40.

L'exécutif de la Province appartient intégralement à l'Avenir en confiance et représente toutes les composantes de la liste. Le premier vice-président est Philippe Blaise des Républicains calédoniens, le deuxième vice-président est Gil Brial du MPC et le troisième est Yohan Lecourieux du Rassemblement. Une répartition qui a fait grincer quelques dents dans l'opposition mais personne ne conteste la légitimité du nouvel exécutif.

Et pour cause ! Avec 20 sièges sur 40, la prééminence de l'Avenir en confiance est incontestable et l'élection de Sonia Backès devait être une formalité. Il a tout de même fallu deux tours de scrutin. Un premier pour que chacun se compte. Sonia Backès a obtenu 20 voix, Roch Wamytan pour le FLNKS, 7 et Milaculo Tukumuli de l'Eveil océanien, 4. Il y a eu 9 bulletins blancs, ceux de Calédonie ensemble qui n'avait pas présenté de candidat. Au deuxième tour, Sonia Backès a été élue avec 23 voix. Celles de son groupe et 3 voix de l'Eveil océanien. Roch Wamytan en a recueilli 7 et il y a eu 10 bulletins blancs et nuls. Sonia Backès a donc été élue à la majorité absolue et elle a présidé à l'élection des 3 vice-présidents.

Philippe Blaise a été élu au deuxième tour avec 21 voix contre 7 à Ithoupane Tiéoué du FLNKS.
Gil Brial retrouve son fauteuil de 2ème vice-président, au deuxième tour, avec 21 voix contre 8 à Sylvain Pabouty du FLNKS et Yohan Lecourieux est élu 3ème vice-président au troisième tour de scrutin, à la majorité relative par 20 voix contre 7 à Alosio Sako du FLNKS et 4 à Milaculo Tukumuli de l'Eveil océanien.

L'Avenir en confiance occupe donc tous les postes de l'exécutif. En direct sur RRB, dans l'édition de la mi-journée, la nouvelle présidente de la Province Sud, Sonia Backès, s'en est expliquéeLa relance de l'économie et la sécurité seront les priorités de Sonia Backès à la présidence de la Province. Et dans sa première allocution, Sonia Backès a affirmé qu'elle serait la présidente de tous ceux qui vivent en Province Sud et elle s'est engagée à être attentive à toutes les sensibilités et toutes les opinions qui s’exprimeront dans l'hémicycle.

Mais en arrière-plan de cette élection à la province Sud, il y a la mise en place du Congrès et du gouvernement, qui sont déjà dans tous les esprits. Il y a des équilibres à trouver déclare Sonia Backès. Du côté des autres groupes politiques, les réactions sont plus mitigées. Calédonie ensemble n'a pas présenté de candidat et ses 9 élus ont voté blanc à tous les scrutins. C'est Philippe Dunoyer qui a justifié cette attitude. Il évoque, lui aussi, l'acte 2, la mise en place du Congrès et du gouvernement.

Plus de détachement de la part de Roch Wamytan à la tête d'un groupe de 7 élus. Le FLNKS a présenté des candidats à chaque fois et il regrette une représentation imparfaite de la province.

Ce matin, c'était aussi vers les 4 élus de l'Eveil océanien qu'étaient tournés les regards. Ils ont fait leur entrée à l'assemblée en tenue traditionnelle et ils ont apporté trois de leur voix à Sonia Backès pour lui permettre d'être élue dès le deuxième tour. Un choix normal pour Milakulo Tukumuli même s'il est déçu de ne pas avoir décroché un poste de vice-président. 

32 des 40 élus de la Province Sud vont se retrouver, vendredi prochain, dans l'hémicycle du Congrès pour l'élection du président et du bureau de l'institution. Des discussions devraient avoir lieu dans les prochains jours pour trouver une solution à ce qui s'apparente à un véritable casse-tête institutionnel.