Test de matériel anti-requin

test-de-materiel-anti-requin

Le CRA, le Centre de Ressources et d’Appui pour la réduction du risque requin va mener une mission pendant un mois en Nouvelle Calédonie. Cet organisme indépendant venu de l’ile de La Réunion testera plusieurs appareils de protection.

Le CRA, le Centre de Ressources et d’Appui pour la réduction du risque requin va mener une mission pendant un mois en Nouvelle Calédonie. Cet organisme indépendant venu de l’ile de La Réunion testera, dans le milieu naturel, plusieurs appareils de protection individuelle et collective existants sur le marché.

La Nouvelle Calédonie a été choisie car elle répond aux attentes du CRA. Les requins bouledogues étant plus accessible ici qu’à La Réunion. 5 dispositifs seront testés dans la petite et la grande rade de Nouméa. Un dispositif collectif, mais aussi deux bracelets et deux plaques d’électrodes qui seront fixés sur une planche. Cette planche sera positionnée sur l’eau avec un appât positionné dessous pour attirer les requins. Un appareil sera allumé lors de chaque expérience. Toutes les interactions seront filmées. Si tout se passe bien le requin ne doit pas mordre l’appât. Les impulsions électriques doivent le repousser.

Cette mission est la 3ème et dernière phase d’une étude menée depuis plus d’un an par l’équipe réunionnaise. Par conséquent elle est très attendue à La Réunion explique Eric Chateauminois le directeur opérationnel du CRA.

Cette étude soutenue logistiquement par la Province Sud et la Mairie de Nouméa prendra fin le 28 septembre en Nouvelle Calédonie. Elle fera l’objet d’une valorisation scientifique d’ici quelques mois.