Tristesse et émotion à Boulari

tristesse-et-emotion-a-boulari

Rominson, 13 ans, a été écrasé par un bus scolaire juste devant l’établissement et à quelques minutes de la rentrée des classes.

L’enquête est toujours en cours mais le chauffeur du bus était toujours en garde à vue hier soir. 
Selon le procureur de la République, il est encore trop tôt pour savoir si sa responsabilité pénale peut être mise en cause mais il a d’ores et déjà expliqué ne pas avoir vu l’enfant lorsque ce dernier s’est approché du bus pour prendre son ballon. Alexis Bouroz précise également que le chauffeur ne présentait pas d’alcoolémie, que sa situation professionnelle est régulière et qu’il est bien titulaire du permis de conduire. Quant au véhicule, il est en règle et ne semble présenter aucune défaillance.     

Des éléments d’information qui n’enlèveront rien à la tristesse et à l’émotion, suscitées par la mort tragique de Rominson, hier matin, au sein du collège de Boulari où les visages graves et fermés des enfants, des équipes de secours et des personnels éducatifs parlaient d’eux-mêmes.

Dans un communiqué, le maire du Mont-Dore, Eddie Lecourieux, et son conseil municipal tiennent à apporter leur soutien indéfectible, amical et fraternel aux parents de Rominson mais aussi à sa famille, à ses camarades et à l’équipe éducative du collège de Boulari.
Un message de soutien que la maire et le conseil municipal du Mont-Dore adresse aussi à leur confrère et élu municipal, Paul Ausu, le père de la petite victime, qu’ils accompagnent dans cette douloureuse épreuve.  

Le gouvernement, pour sa part, rappelle que la cellule d’écoute et de soutien psychologique a été dépêchée sur place pour accompagner les élèves et les équipes éducatives dont il salue l’action et la réactivité pour faire face à ce tragique accident. Thierry Santa, président du gouvernement, et Isabelle Champoreau, en charge notamment de l’enseignement, ainsi que leurs collègues s’associent à la douleur de la famille de Rominson. 
Enfin, la présidente de la province Sud, Sonia Backès, et l’ensemble des élus provinciaux, adressent leurs plus sincères condoléances à la famille du collégien et s’associent à leur douleur, ainsi qu’aux jeunes présents lors du drame. Ils adressent également leur soutien à l’équipe éducative du collège de Boulari et remercie le gouvernement et la mairie du Mont-Dore pour leur réactivité.