Vale fait appel à la défisc'

vale-fait-appel-a-la-defisc

Le ministre de l'action et des comptes public était en visite à l'usine du Sud, ce matin. Malgré une météo exécrable, Gérald Darmanin a visité le site industriel en compagnie du directeur général de Valé NC Antonin Beurrier.

Valé qui est à un tournant de son histoire industrielle avec deux objectifs précis : être concurrentiel sur l'énorme marché des batteries pour véhicules électriques, et pour cela Valé a des atouts face à la concurrence des géants asiatiques et du groupe Eramet : le cobalt, et l'oxyde de nickel, deux éléments essentiels à la production de ces batteries que l'usine du sud produit déjà.

L'autre défi pour Valé NC est de finaliser un tout nouveau procédé de stockage des résidus de nickel, non plus sous forme liquide, mais sous forme solide. Et pour atteindre ces objectifs, le groupe brésilien a confirmé des investissements très importants. 600 millions de dollars dont 500 seront financés sur les fonds propres du groupe. Le delta a fait l'objet d'une demande de défiscalisation. D'où l'importance de la visite de Gérald Darmanin ce matin. Le ministre de l'action et des comptes publics n'a pas fait de commentaire précis sur ce dossier (même s'il estimait sur notre antenne que la défiscalisation est un outil de développement de l'économie) mais il est clair, pour tout le monde, que sa visite pèsera sans doute de tout son poids dans la décision finale de Bercy.