La vision institutionnelle d'AEC

la-vision-institutionnelle-d-aec

L'Avenir en confiance veut organiser le 2ème référendum le plus tôt possible. La liste conduite en province Sud par Sonia Backès exposait ce matin sa vision de l'avenir institutionnel

Sonia Backès
Gil Brial
Virginie Ruffenach
"Ecrire une nouvelle page de notre histoire dans la France"C'est le mot d'ordre de l'Avenir en confiance qui publie aujourd'hui une lettre aux calédoniens pour présenter ses propositions dans le domaine institutionnel. Le 12 mai, les Calédoniens doivent élire leurs représentants dans les assemblées de province et au Congrès mais ces élections provinciales sont aussi un enjeu pour la recherche d'un nouveau statut souligne Sonia Backès.

L'Avenir en confiance affirme que le 2ème référendum est incontournable. "Ceux qui promettent de convaincre les indépendantistes à renoncer au référendum se préparent à leur offrir l'indépendance association" affirme Sonia Backès en visant clairement Calédonie ensemble. Au lieu d'éviter le 2ème référendum, l'Avenir en confiance veut l'organiser le plus tôt possible pour lever les incertitudes sur l'avenir explique Gil Brial, 4ème sur la liste.

L'Avenir en confiance qui veut ouvrir le dialogue avec les indépendantistes, en respectant les résultats des référendums, et avec un impératif : mettre tous les calédoniens au centre du dispositif et discuter de tous les sujets comme l'a expliqué Virginie Ruffenach, 3ème sur la liste.

L'Avenir en confiance qui se dit convaincu que le 2ème référendum va inverser la dynamique et donner une victoire plus large encore aux partisans du maintien de la Calédonie dans la France.